Archives pour la catégorie Niveau Confirmé

Le style des PUR, collection « Archéologie et Culture »

9782753517806

Voici la feuille de route du style des Presses Universitaires de Rennes – Collection « Archéologie et Culture » que je viens de réaliser. Ce style est, bien sûr, disponible sur le dépôt officiel de Zotero (Ici) : libre à vous de l’utiliser et de l’améliorer! Les notices modèles sont disponibles sur le groupe Zot-Archéologie.

Comme pour le style DAF précédemment réalisé, un tableau avec point par point les normes et comment le style y réponds (ou pas!).

Publicités

Organiser sa bibliothèque, joindre les fichiers pdf

Zotero est un outil bien pratique pour faire le lien entre les informations bibliographiques d’un document et une version numérique de ce document.

Votre quête du pdf avant!!! (image de Franquin)

Pourquoi perdre son temps à trier ses pdf (ou autres) alors que vous classez déjà ces mêmes documents par leur notice bibliographique dans Zotero? L’idée est donc de créer la notice dans votre bibliothèque Zotero (avec des marqueurs, des notes…) et d’y joindre le pdf. Au moment de retrouver le document, un simple clic sur sa notice et vous visualisez le texte. Un sacré gain de temps!

Un « bémol » cependant c’est le volume de stockage de votre compte Zotero qui est limité à 300 mo. Cet espace sert pour les notices de votre bibliothèques et des groupes que vous possédez et vos fichiers joints. Un espace largement suffisant si on stocke que des notices mais largement limité pour le stockage de fichiers joints.

Trois solutions s’offrent à vous. Tout d’abord soutenir Zotero en souscrivant à leur service d’augmentation du volume de stockage (solution possible pour un particulier ou un/e établissement/entreprise). Mettre en place votre propre serveur (WebDAV) qui stockerait vos notices et fichiers de votre bibliothèque et de vos groupes. Ou plus simple : de tout stocker sur un disque dur externe (mais limité aux documents de votre bibliothèque). Le principe est simplissime : installer un Firefox portable avec un Zotero synchronisé sur votre compte et les fichiers joints sur un disque dur externe. Puis l’ouvrir sur les différents ordinateurs que vous utilisez!

Attention, les manipulations suivantes peuvent endommager l’intégrité des fichiers présents sur vos différents supports donc faire une sauvegarde avant de commencer (de votre Zotero aussi!).

Cette solution fonctionne pour les systèmes d’exploitations windows, linux et mac, pour l’instant je n’ai testé que le premier! Les informations de base sont ici et ici mais très laconiques, je vous propose donc un guide pas à pas adapté à l’archéologie.

I Installer Firefox Portable sur votre support amovible (disque dur externe, clef usb…)

Télécharger sur cette page la version française de Mozilla Firefox Portable Edition. Vous obtenez un fichier du type « FirefoxPortable_42.0_French.paf.exe » (la version, ici 42.0, va varier au cours du temps).

Le plus simple est de le copier sur votre support amovible (choisissez ce dernier en fonction de la taille des documents à joindre). Ouvrez le fichier (étape 1 sur image), faites « suivant », choisissez l’emplacement voulu sur votre support, l’installation se fait (étape 2), vous obtenez un dossier « FirefoxPortable » (étape 3) qui contient un fichier « FirefoxPortable.exe ». Ouvrez ce fichier pour obtenir Firefox (attention à ne pas avoir un autre Firefox en route à ce moment). A noter qu’il vous propose immédiatement de vous identifier (pratique pour récupérer ses marques pages et autres…).

firefox portable_blog

II Installez et paramétrez Zotero

A partir de là, installez Zotero pour Firefox (pour mémoire, on en parle !). Identifiez vous dans ce nouveau Zotero (Préférences, synchronisation… Si vous êtes perdus, jetez un œil au tuto).

A ce moment, il vous faut savoir si vos fichiers sont synchronisés ou pas à partir de votre Zotero initial (au besoin fermez ce Firefox portable et ouvrez le Firefox de votre ordinateur, ouvrez les Préférences, synchronisation… et voyez si les cases « synchronisation des fichiers » sont cochées).

firefox portable2_web

Option A, c’est le cas vos fichiers sont synchronisés, faites une simple synchronisation avec le serveur (Flèche verte). Passez à l’étape suivante

Option B, vous ne synchronisez pas les fichiers. Dans ce cas ouvrez le Firefox de l’ordinateur où vous avez saisi le plus de notices avec des fichier joints. Vos données Zotero sont stockées dans un sous-dossier de votre dossier de profil Firefox. Vous le trouverez en ouvrant la fenêtre de « Préférences » « fichiers et dossiers » et cliquant sur le bouton « Afficher le répertoire contenant les données » (cf image ci-dessous). Fermez Firefox et copiez ce répertoire vers son équivalent pour votre Firefox portable (localisé sur votre support amovible). Faites bien un copier/coller (ne pas supprimer le second puis coller) et choisissez « remplacer » lors de la copie.

firefox portable3_web

L’étape suivante passe par l’ouverture du Zotero de votre Firefox portable pour désactiver la synchronisation des fichiers (sinon vos gigas de pdf vont exploser vos 300 mo d’espace). Donc ouvrez les Préférences, synchronisation… et décochez les deux cases dans « synchronisation des fichiers »  qui débutent par « Synchroniser les fichiers joints… » (cf supra).

III Joignez des fichiers dans Zotero

Sélectionnez une notice à laquelle vous souhaitez joindre un document (tous les types sont possibles). Cliquez droit, « Ajouter une pièce jointe », « Joindre une copie enregistrée d’un fichier… ». Le pdf est alors copié dans votre dossier Zotero de votre Firefox portable.firefox portable5

A noter, qu’au cas où vos pdf (ou autres fichiers) sont déjà bien rangés sur le support amovible où est le Firefox portable, il est possible de juste faire un lien entre la notice et ce fichier avec la commande « Joindre un lien vers un fichier… »

Une fois l’association effectuée, vous avez une flèche qui vous montre qu’un élément est lié à la notice (1 sur image). A ce moment, il y a différentes possibilité d’utilisation de votre pdf à partir de la notice dans Zotero accessibles par un clic droit. Soit l’afficher dans Firefox (2), l’ouvrir dans un autre logiciel (Acrobat par exemple, 3) ou ouvrir l’explorateur pour localiser le fichier (4) sur le disque (ceci permet notamment d’en transmettre une copie).firefox portable5_web

Et surtout, maintenant que tous vos œufs sont dans le même panier (enfin vos notice Zotero et vos pdf sont dans un disque dur externe) : faites des sauvegardes régulières!

Donnez tort au chat, organisez vos pdf! (image de Geluck)

Sauvegarder et exporter ses données Zotero

Vous avez patiemment constitué une base de données bibliographique sous Zotero, mais en avez vous une sauvegarde?

Dans l’intitulé, le terme « données » est volontairement à prendre au sens large, il s’agit ici de conserver une sauvegarde de sa bibliothèque (références, notes et fichiers joints) et du contenu de ses groupes. Le but est d’avoir une copie sous forme de fichier, donc exit la synchronisation avec le serveur qui peut aussi être envisagée comme une sauvegarde (si vous ne comprenez pas voir ici).

Comme le logiciel Zotero ne propose pas de faire cette sauvegarde simplement, la majorité des utilisateurs utilisent pour ce faire l’exportation (qui est plus limitée). Je présenterai donc ici ces deux méthodes pour éclaircir leurs fonctionnements et leurs intérêts/limites.

I La copie de votre dossier Zotero

A mon sens, c’est la seule façon de sauvegarder vos données.

Je n’utiliserai ici que les notions essentielles à la sauvegarde, si vous désirez en savoir plus : c’est ici. Il faut juste retenir que Zotero stocke ses données dans un dossier de votre profil Firefox (dans le cas de la Standalone, ce dossier n’est pas lié à Firefox mais la manip’ est similaire).

Pour localiser votre répertoire de données Zotero, ouvrir la fenêtre « Préférences » de Zotero, l’onglet « Avancées » puis l’onglet « Fichiers et dossiers » et le bouton “Afficher le répertoire contenant les données”. Le contenu du dossier « Zotero » s’ouvre dans votre explorateur de fichier. Remontez d’un niveau dans cette arborescence, copiez ce dossier et sauvegardez le à l’abri (le sauvegarder en compressé, zip ou autre, peut-être une bonne solution. Faire des sauvegardes régulières et automatiques de vos dossiers sensibles est aussi une excellente idée, notamment avec Cobian Backup, un tuto ici).

afficherPour récupérer vos données, c’est la manip’ inverse : prendre le dossier « Zotero » de votre sauvegarde et remplacer celui de votre profil (attention Firefox doit être fermé). Au cas ou cette sauvegarde doit remplacer celle synchronisée sur le serveur (par exemple vous avez supprimé le contenus de votre bibliothèque sur votre poste et sur le serveur en synchronisant), c’est expliqué ici – dans la section « Restaurer vers/à partir du serveur Restore to/from Server »

Les points positifs sont la sauvegarde totale de vos données (références, notes, fichiers joints et du contenu des groupes) et vous retrouvez vos éléments « tels quels » rapidement.

II L’export depuis Zotero

Cette manipulation est simple : dans Zotero cliquer sur « Action » (la roue crantée), puis « exporter la bibliothèque… », garder « Zotero RDF » comme type de fichier puis cocher au besoin l’association des notes et de fichiers. Votre bibliothèque est exportée! Mais pas les bibliothèques de vos groupes; il faut créer un fichier pour chacune (clic droit dessus, « Exporter la bibliothèque »)… A noter que cela fonctionne aussi pour une collection (un dossier de votre bibliothèque), on y accède aussi par le clic droit sur cette dernière.

exportUn clic sur « action » puis « Import » permet de récupérer les éléments exportés. Le premier hic est la création par Zotero d’un dossier au nom du fichier rdf à la racine de votre bibliothèque où il stocke l’arborescence de vos éléments. Là où le bat blesse, dans l’optique de restaurer une bibliothèque, c’est que dans l’arboresce de de Zotero, on ne peut sélectionner (et donc déplacer) qu’un dossier à la fois. Faire passer toutes les collections du dossier créé par l’import vers la racine de votre bibliothèque peut donc être un tantinet long (à multiplier par le nombre de bibliothèques de groupes à refaire suivant la même procédure).

Vous avez recréé votre arborescence de collections, c’est bien! Mais il faut savoir que l’import créé une nouvelle clé primaire à vos documents et cette dernière fait notamment le lien avec votre traitement de texte. Pour faire clair, vous ouvrez un texte où vous avez des citations et il devient impossible de les modifier (il faut alors appeler une à une la version importée des notices).

III Conclusion

La sauvegarde du dossier pour faire une sauvegarde de toutes vos données et l’export juste pour transférer une partie de ces mêmes données. Simple, non?

Le style DAF, la feuille de route!

Les normes bibliographiques des Documents d’archéologie française (DAF) sont essentielles car ce sont celles des rapports d’archéologie préventive (Article 6 de l’Arrêté du 27 septembre 2004 portant définition des normes de contenu et de présentation des rapports d’opérations archéologiques ).

Ce style est disponible sur les dépôts officiels.

Il répond globalement au formatage des normes : tous les cas n’ont pas pu être pris en compte. Il me semble donc nécessaire de fournir à l’utilisateur un état du développement de ce style, libre à lui de l’utiliser ou non, en connaissance de cause.

Cet état du développement doit aussi permettre à tout autre contributeur de voir rapidement les limites du style et comment l’améliorer.

Vous trouverez donc point par point les normes et comment le style y réponds (ou pas!) dans le tableau suivant :